Mot du président

''Le souhait de toute personne est de rester le plus longtemps à son domicile, parce qu'un "PETIT CHEZ SOI" est mieux qu'un Grand chez les Autres !'' 

Histoire :

Initié par des médecins de ville du canton de Meulan, l'ambition de la Fédération ALDS, depuis 40 ans, est la création de structures et de services permettant et favorisant le maintien à domicile des personnes âgées dépendantes et/ou handicapées, dans un territoire de proximité.

Il est nécessaire de prendre en compte la perte d'autonomie dans sa globalité, c‘est-à-dire en associant les problématiques sanitaires, médico-sociales et sociales.

Au fil des ans, c’est un véritable guichet unique qui a été construit avec la mise en place de services manquants et le développement de partenariats forts avec les structures existantes, tout en respectant le rôle et la mission des professionnels de santé libéraux, des travailleurs sociaux mais aussi en associant l’usager.

Ainsi, la Fédération ALDS propose au travers de ses différentes associations et services une plateforme de services médico-sociaux diversifiés répondant aux besoins des personnes âgées dépendantes et des personnes en situation de handicap, avec le souci constant de les aider à conserver le plus longtemps possible leur autonomie physique, psychique et sociale.  

 

 

 

3 grands objectifs guident nos actions : :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1981

Création de l'AMCM

Association des Médecins du Canton de Meulan

1983

Création de l'ALDS

Association Locale de Développement Sanitaire

1984

Création du SSIAD - ALDS

Service de Soins Infirmiers à Domicile

1986

Création du SAP - ALDS

Service d'Aide à la Personne

1995

Intégration de la CGL

Coordination Gérontologique Locale

2003

Ouverture d'EMILE - ALDS

Réseau de Santé

2004

Démarrage du Plan Yes

Yvelines Étudiants Séniors

2006

Fédération ALDS 

L'association devient Fédération

2012

Ouverture de l'ESA

Équipe Spécialisée Alzheimer

2013

Ouverture de la MAIA

La gestion de cas

2014

Reconnaissance INTÉRÊT GÉNÉRAL

Nouveau ! Vos mises en page répétitives

2016

Ouverture du SPASAD

Service Polyvalent d'Aide et de Soins A Domicile

2017

GYNA : P.A.T Seine Aval

Groupement Yvelines Nord pour l'Autonomie

2017

AYDA : Centre de ressources

Action Yvelinoise Développement d'Aide aux aidants

2018

GRYN : Groupement des Réseaux Yvelines Nord

Fusion d'EMILE-ALDS, REGELIB 78, RACYNES, RCYN

2020

PFR : Plateforme de Répit

co-porté avec l'Ehpad Richard

Repères historiques :

Création

Croissance

Consolidation

Convergence

Garantir

un continuum de prise en charge des personnes en perte d’autonomie afin d’éviter des ruptures de toute nature

joyful-adult-daughter-greeting-happy-sur
Assurer

un accompagnement global et coordonné pour permettre de développer un projet de vie

vieux couple
Proposer

une réponse individualisée, diversifiée et plurielle pour tenir compte de la diversité des publics âgés et en situation de handicap

Jeunes et vieux

NOS VALEURS

PROFESSIONNALISME

Enjeux pour demain :
 
La notion de parcours de vie impose une transformation profonde des modalités d’organisation du secteur médico-social mais nous avons, visionnaire ou pragmatique, déjà une organisation transversale par pôle.  Il nous reste pour les 2 années à venir à franchir le cap de la convergence pour les dispositifs d’appui à la coordination (MAIA, réseau GRYN et PAT Seine aval). 
 
Nous continuons ainsi à impulser une dynamique d’élaboration et de prise de décision à la croisée de plusieurs secteurs.  
 
La pluralité des  dispositifs médico-sociaux d’accompagnement rend difficile la lecture des services proposés à la fois pour les bénéficiaires et pour professionnels. Aussi, nous nous devons d’apporter une réponse la plus lisible et visible sur notre territoire. 
Il en va de même pour les moyens et dispositifs en soutien des aidants. C’est pourquoi, nous avons souhaité développer le pôle aide aux aidants en mettant en  place un plan d’action ambitieux, partagé par les salariés de l’ensemble de la fédération ALDS. 
 
Le développement de nos activités est d’ailleurs  inscrit dans une dynamique qui est portée collectivement. 
Ainsi, chaque année, les professionnels déploient toute leur énergie, leur professionnalisme et leur créativité contribuant à apporter des réponses innovantes et des actions de proximité auprès des personnes accompagnées et    de leurs proches. 
 

 

Une ingénierie organisationnelle :
 
La faculté de la fédération ALDS  à  prendre en compte les évolutions, les besoins mais aussi les contraintes de son environnement  lui a permis en 2 ans de s’adapter à différents changements. Cette organisation souple, dans une logique de décloisonnement et d’interaction avec l’extérieur, s’est traduite par des co-fondations avec d’autres structures mais aussi des réflexions menées avec des partenaires sur des sujets transversaux. 

 Les communes soutiennent la Fédération ALDS

Par leur adhésion, les communes adhérentes permettent à la Fédération ALDS de se positionner en précurseur et porteur d’innovation sur son territoire.  Lors du conseil de surveillance du 13 décembre 2018, à l’unanimité des membres présents, le conseil de surveillance a voté une augmentation à un euro par habitant de l’adhésion à compter de 2019, afin de participer à la pérennisation du service AYDA, et d’en faire un centre de ressources et de soutien aux aidants.   Nous nous félicitons de l’engagement de ces communes et nous les en remercions. 

Gradient

RETOUR SUR EXPÉRIENCE

 Une phrase : La Fédération ALDS quelle expérience ! ​

Ces 10 mois au sein de la Fédération ALDS m’ont permis d’évoluer tant professionnellement qu’humainement.

Accompagner les Aidants a été une mission que j’ai appréciée et prise à cœur. 

Voir les Aidants sourire et penser à autre chose pendant les ateliers que nous avions organisé fut une réelle satisfaction !

Ce service est une bulle d’oxygène pour ces Aidants parfois enfermés dans leurs quotidiens.

Je pense en particulier à Mme Garnier et Mme Girard dont les maris sont atteints de la maladie d’Alzheimer. J’avais un peu l’impression d’être avec mes grands-mères et de passer du bon temps avec elles à discuter et leur faire penser à autre chose tout en leur apprenant des astuces via les ateliers qu’elles pouvaient reproduire chez elles (utilisation de leur boîte mail, point d’auto massage pour qu’elles se relaxent,). 

Mathile RAUX, Chargée de développement - AYDA